google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Dr Ousmane Cissé convoqué à la sûreté urbaine de Dakar

0 2

L’Ancien Directeur général des Mines et de la Géologie, de 2011-2019, le Dr Ousmane Cissé a reçu sa convocation dans l’affaire du présumé contrat minier d’exploration de Diamant au nord impliquant le président Macky Sall, son ex ministre Aly Ngouille Ndiaye et Jean Claude Mimran.

 

Directeur général de la Société des mines du Sénégal (Somisen S.A), Dr Ousmane Cissé dans une contribution parcourue par lesoleil dément les accusations de Me Moussa Diop, leader de AG/Jotna. Dans sa note il rappelle que «le Diamant n’est pas exploité au Sénégal, particulièrement dans la « zone Nord » où malheureusement il n’y a pas de roches diamantifères ».

 

Dr. Cissé a, par ailleurs, souligné qu’en Droit minier au Sénégal, « il n’existe pas une ‘’autorisation d’exploration’’. Soit on détient une autorisation de prospection soit un permis de recherche. Ces deux titres miniers sont de nature différente en droits et obligations et ne confèrent pas des droits d’exploitation ». Mieux, a-t-il ajouté, « la société citée dans la « lettre » de Maître Diop est inconnue du registre des titres miniers du Sénégal. Seules deux (02) sociétés minières détenaient des permis de recherche de Diamant. Il s’agit de 2SH à Wassangara (2016) et de ICT à Ylimalo (2018) à Kedougou ». Ce n’est pas tout.

 

Ainsi, d’après l’ancien directeur général des Mines, le 1er décembre 2016, Aly Ngouille Ndiaye était Ministre de l’Industrie et des Mines. Par conséquent, « il ne peut être le Ministre de l’Energie et des Mines qui a signé la lettre lue par Maître Diop. Il faut rappeler que depuis 2013, l’appellation Ministère de L’Energie et des Mines ne figurait plus dans la composition du gouvernement ». Il rapprote également que « le Président Macky Sall ne délivre pas de titres miniers de reconnaissance ou de recherche. Aussi, il n’en a jamais ordonné l’octroi à quiconque ». Mieux, précise Dr Cissé, «le Président Macky Sall n’a pas signé la « lettre » du 8 février 2018 adressée à son « cher collaborateur « .

 

En effet, il a quitté Dakar le 7 février 2018, pour prendre part au 18ème Sommet du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le sahel (CILSS) qui s’est tenu le même jour à Niamey. Le 8 février, le Chef de l’Etat a quitté Niamey pour se rendre en Mauritanie où il a effectué une visite de travail ».

 

A l’en croire, « le lundi 26 février 2018, le Président Macky Sall ne pouvait pas être à Paris car il était à Dakar pour la visite officielle au Sénégal du 28 février au 02 mars 2018 de S.E.M Recep Tayyip Erdogan, Président de la République de Turquie

Leave A Reply

Your email address will not be published.