google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Dialogue territorial de gestion : Des élus territoriaux magnifient l’initiative et plaident pour plus d’autonomie

0 6

Les travaux de la 1ère édition du dialogue territorial avec les maires et les présidents de conseil départemental des régions de Dakar, Kaffrine, Matam, Saint-Louis et Ziguinchor, se poursuivent. Ce mardi, qui marque le deuxième et dernier jour de la rencontre, les services du Ministère des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du développement des Territoires ont procédé à deux présentations, en présence du ministre Mamadou Talla. La première a porté sur « l’état d’avancement des textes et partage du décret fixant les modalités de coopération des collectivités territoriales » et a été présentée par M. El Hadji Mamadou Guèye, coordonnateur de la cellule juridique.
La deuxième présentation, quant à elle, a porté sur le « financement des collectivités territoriales ». Elle a été présentée par Mme Fatoumata Bintou Camara Fall, directeur des collectivités territoriales.

Ces exposés ont permis aux participants (maires et présidents de conseil départemental) d’avoir une idée claire sur les réformes opérées et les nombreux efforts consentis par l’Etat depuis 2013 au profit des collectivités territoriales du pays.

« Il y a eu des interventions de haut niveau »

Procédant à la clôture des travaux de cette première édition du dialogue territorial de gestion avec les maires et les présidents de conseil départemental de ces 5 régions du pays, le ministre des Collectivités territoriales, de l’Aménagement et du développement des Territoires s’est réjoui de la qualité des interventions. « Il y a eu des interventions de haut niveau. Ce que nous avons entendu ici, c’est vraiment des personnes engagées et déterminées qui veulent développer leur territoire. En un mot, c’est ça ! », a souligné Mamadou Talla.

Pour la tutelle, « tout cela est encadré par cette vision et cette volonté du président de la République. « Nous voulons avoir des territoires viables, compétitifs, qui portent des projets. Nous voulons un Sénégal émergent et le Sénégal ne peut être émergent que si nous avons des territoires qui émergent. C’est le développement à la base », a d’emblée soutenu Mamadou Talla, non sans signaler que « la photographie de nos territoires en 2012 et celle d’aujourd’hui montre à tout point de vue qu’il y a un changement ».

Pour finir, le ministre a tenu à féliciter ses équipes, notamment la secrétaire générale de son ministère, le cabinet. Mamadou Talla a aussi félicité les acteurs pour leur participation et leur accompagnement.

La tutelle a également donné rendez-vous dans quelques semaines pour le prochain dialogue qui doit également regrouper des maires et présidents de conseil départemental de 5 autres régions du Sénégal.

« Le maire doit être au centre du dispositif de développement territorial »

Le président de l’Association des maires du Sénégal (AMS), pour sa part, a souligné les efforts consentis par le gouvernement pour soutenir la décentralisation non sans plaider pour « une revalorisation » de la place du maire dans le protocole républicain. Selon Oumar Ba, le maire doit être au centre du dispositif de développement territorial. « Chaque maire doit être à mesure de faire sa passation de marché, lancer son marché et avoir son personnel sans avoir besoin d’assistance. On nous parle partout d’assistance au maire, d’assistance aux collectivités territoriales. A ce rythme, quand est-ce qu’on sera autonome ? Dans les grandes villes et dans les pays où la décentralisation est très avancée, les maires ont des services techniques qui leur permettent de lancer leurs marchés. Le PACASEN l’a prouvé ; les résultats sont là. Si on doit faire un pas important monsieur le ministre, c’est dans ce sens qu’on doit travailler et vous aurez l’accompagnement et le soutien des élus locaux », a laissé entendre le patron de l’AMS.

Plaidoyer pour une fiscalité spécifique aux départements

Le président de l’Association des départements du Sénégal (ADS), Ahmed Youssouf Benjelloun, quant à lui, a plaidé pour « une fiscalité spécifique aux départements et une implication des départements ».

« Les défis du dialogue ont été relevés »

Mamadou Oury Bailo Diallo, président de l’Union des associations des élus locaux (UAEL), dans son intervention, a soutenu que les défis de ce dialogue ont été relevés avec succès. Le député maire de Vélingara a également remercié ses collègues maires pour leur présence massive qui, selon lui, prouve l’intérêt qu’ils accordent à ce dialogue territorial de gestion.

Leave A Reply

Your email address will not be published.