Informer juste notre devoir !!!

Des microbes et des minéraux pourraient avoir déclenché l’oxygénation de la Terre

0 9

Quelque part il y a environ 2,3 milliards d’années, notre Terre a basculé, au moment que les chercheurs qualifient d’événement de Grande oxygénation. Jusqu’alors, il n’y avait pratiquement pas d’oxygène dans l’air. Même si certains microbes avaient commencé à en produire par photosynthèse.

Et soudain – à l’échelle géologique, s’entend –, les niveaux ont augmenté pour atteindre ceux que nous connaissons aujourd’hui. Notre atmosphère est passée d’un état stable de faible teneur en oxygène à un état stable de teneur en oxygène beaucoup plus élevé. Pourquoi ? Comment ? C’est l’un des grands mystères de la science.

Il n’y a pas eu de « bouffées d’oxygène » sur Terre avant la Grande oxygénation

« Il n’y a pas eu d’augmentation progressive. Ce saut doit être le fait d’une boucle de rétroaction qui a provoqué un changement radical de stabilité », commente Gregory Fournier, chercheur au Massachusetts Institute of Technology (MIT, États-Unis), dans un communiqué. Avec ses collègues et se reposant sur des analyses mathématiques et évolutives, il propose aujourd’hui une explication.

Les chercheurs suggèrent ainsi que la Grande oxygénation est le résultat d’interactions entre des microbes marins et des minéraux contenus dans les sédiments. Ces interactions ont empêché la consommation d’oxygène et déclenché un processus d’autoamplification qui a permis à l’oxygène de s’accumuler dans l’air.

Pour comprendre, il faut savoir que dans l’océan, les microbes utilisent l’oxygène pour décomposer la matière organique. Par oxydation, donc. Et les chercheurs se sont demandé si quelque chose, juste avant la Grande oxygénation, avait pu rendre une partie de cette matière organique indisponible auxdits microbes. Ce qui aurait provoqué une baisse de la consommation d’oxygène.

Leave A Reply

Your email address will not be published.