google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

COMMUNIQUE DU F24 DU 09 07 2023: Halte à la persécution contre Aliou SANE, Vice coordonnateur de F24

0 9

Le 28 mai 2023, alors qu’une délégation de F24 rendait une visite de solidarité à OUSMANE SONKO, le vice coordonnateur de la plateforme, à peine descendu de sa voiture, a été sévèrement gazé, brutalisé, arrêté et conduit au Commissariat de Dieuppeul.

En violation des articles 5 du Règlement de l’UEMOA et 55 du Code de procédure pénale Sénégalais l’accès à son avocat lui a été interdit pendant plusieurs heures. Sa détention avait duré cinq jours, rythmée par une valse interminable entre commissariats, brigades de gendarmerie et la cave du tribunal de grande instance de Dakar en violation flagrante de la loi.

Le juge d’instruction, magistrat indépendant, après avoir visionné la vidéo de l’arrestation de Aliou SANE, avait décidé de ne pas suivre le Procureur de la République qui demandait la mise sous mandat de dépôt et lui a accordé une liberté provisoire.

Comme pour confirmer que la détention du vice coordonnateur de F24 et Coordonnateur du MOUVEMENT Y EN A MARRE était programmée, planifiée, le Procureur de la République a saisi la chambre d’accusation de la Cour d’appel en vue de l’annulation de la décision de mise en liberté provisoire qui lui a été accordée en toute indépendance. En conséquence, une audience est prévue ce mardi 11 juillet 2023 à 11h, sans doute pour obtenir de la chambre d’accusation un mandat de dépôt à l’hôtel zéro étoile déjà surpeuplé de prisonniers politiques.

Alors que les citoyens s’attendaient à des mesures d’apaisement du climat social, F24 regrette de constater la prévalence de l’option de la poursuite de la persécution des voix discordantes, et de l’acharnement sur les acteurs qui ont le courage de dénoncer les dérives dictatoriales du régime.
Face à cet acharnement, F24 Dénonce l’action initiée contre la liberté et les droits de Monsieur ALIOU SANE, Condamne cette pression que le Parquet exerce depuis plusieurs mois sur les leaders d’opinion,
les activistes et les militants de la Société civile.

Exhorte la chambre d’accusation à ne pas suivre le procureur dans sa requête Invite tous les citoyens à se mobiliser pour la défense des acquis démocratiques et la préservation de l’Etat de droit Recommande au Président MACKY SALL de privilégier la concertation sur la répression et à opter pour la désescalade et l’apaisement, afin de créer les conditions d’une paix durable indispensable à l’organisation d’une élection présidentielle inclusive et transparente en 2024.

 

Fait à Dakar le 09 / 07 / 2023
Le Comité exécutif

Leave A Reply

Your email address will not be published.