google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

CLIMAT – Cop 28 : Alioune Ndoye insiste sur le respect des engagements internationaux

0 7

 Le ministre de l’Environnement, du Développement durable et de la Transition écologique, Alioune Ndoye a invité, jeudi, à Dakar, les Etats au respect des engagements internationaux pour le financement de l’action climatique, a constaté l’APS.

« Le diagnostic est déjà fait et il est clair pour tout le monde maintenant, il faut que les engagements que nous répétons de Cop en Cop puissent être tenus », a-t-il martelé lors de la réunion ministérielle du groupe des négociateurs des pays les moyens avancés (PMA).

Cette rencontre qui s’est ouverte, jeudi, à Dakar est organisée en perspective de la COP 28 prévue du 30 novembre au 12 décembre à Dubaï.

Le Programme des nations unies pour le développement, l’institut de la Francophonie pour le développement durable, la convention cadre sur les changements climatiques, l’Organisation des nations unies pour le développement industriel et le fonds pour l’environnement mondial prennent part à la rencontre.

La négociatrice en chef du climat pour les Émirats arabes unis, Hana Al Hashimi  participe également à cette rencontre dont l’objectif est de « faire le point sur les progrès dans les négociations internationales sur les changements climatiques ».

Elle devra également constituer un cadre pour « discuter des priorités pour la cop 28, d’harmoniser les positions, afin d’obtenir un soutien fort pour le positionnement stratégique du groupe dit des PMA », a-t-on appris lors de la cérémonie d’ouverture.

Selon Alioune Ndoye, « la question du financement de l’action climatique constitue la clé de voute du combat contre le réchauffement climatique ».

En cela, a-t-il estimé, dans la perspective de la COP 28, « il faut poursuivre le plaidoyer et la réflexion pour la mobilisation effective de ressources durables pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique ».

Il a notamment insisté sur « l’opérationnalisation du fonds sur les pertes et préjudices », en faisant allusion au « doublement du financement de l’adaptation et le respect de l’allocation des 100 milliards de dollars qui tarde à se matérialiser ».

Leave A Reply

Your email address will not be published.