Informer juste notre devoir !!!

Antoine Félix Diome, la dernière rampe de la mouvance présidentielle à Touba?

0 204

Le ministre de l’intérieur sénégalais Antoine Félix Diome, la nouvelle rampe de l’Alliance Pour la République (APR) à Touba ! Aujourd’hui, le chef de la sécurité sénégalaise veut jeter une base politique dans la ville sainte. Les bergers itinérants de Pastef Touba, Mame Dame Lo et Astou Gawane Gueye, ont tous répondu « oui » à l’ancien agent judiciaire de l’État.

Aujourd’hui, une grande partie des transhumants de la mouvance présidentielle à Touba ont répondu à l’appel du ministre de l’Intérieur, Antoine Félix Diome. Ce dernier est-il la nouvelle rampe de l’Apr à Touba, ou cherche-t-il une base politique dans la cité religieuse?

Monsieur le ministre, vous avez débauché Mame Dame Lo, ancien coordinateur de la Jeunesse patriotiques de Touba.
Monsieur le ministre, vous avez débauché Astou Gawane Gueye, une patriote dévouée au leader de Pastef. Toutes les actions ont été observées par le ministre conseiller Cheikh Abdou Lahad Mbacké Gaindé Fatma, qui était présent lorsque ses nouveaux membres d’Apr ont rendu public leurs déclarations de ralliement.

Ces transhumants n’ont pas caché leur soutien au ministre de l’intérieur. Mame Dame Lo a transformé la page facebook de la jeunesse patriotique de Touba en « Sopey Antoine Diome ». Entre nous et notre ministre de l’Intérieur, qui doit avoir de l’empathie pour l’autre ?
Dans le cas d’Astou Gawane Gueye, sa photo avec notre bien-aimé Antoine Diome reflétait son ralliement.

Mais les responsables politiques de l’Apr Touba doivent-ils se bomber la poitrine ? Non, il y a deux raisons.
Premièrement, la présence d’Antoine Diome à Touba reflète leur incapacité à faire face à la résistance oppositionnelle de Mbacké. Ils n’ont pas gagné d’élections depuis 2012. Aussi, s’il s’agit de construire une nouvelle base politique à Touba, doit-elle venir d’un responsable qui ne combat pas dans la ville sainte ?

En tout cas, les opposants sénégalais ont toujours soutenu que le ministre de l’Intérieur n’est pas neutre. Au vu de cette situation, il mérite de retrouver l’organisateur des élections législatives du 31 juillet 2022.

Leave A Reply

Your email address will not be published.