google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Antoine Diome : « Le recrutement de la main-d’œuvre locale non qualifiée des sociétés minières sera inclusif »

0 6

L’État va adopter une démarche « inclusive et participative » dans le recrutement de la main-d’œuvre locale non qualifiée des sociétés minières, pour une meilleure prise en compte des préoccupations des populations, a promis, mardi, à Kédougou (sud-est), le ministre de l’Intérieur, Antoine Diome.

« À la suite des affrontements entre les forces de l’ordre et des jeunes de Khossanto, des instructions ont été données au gouverneur pour le recrutement de la main-d’œuvre locale non qualifiée, avec une démarche inclusive et participative », a déclaré M. Diome.

Deux personnes ont été tuées lors d’affrontements qui ont éclaté dans la commune de Khossanto, et sept autres ont été grièvement blessées, selon une source médicale locale.

Les jeunes protestaient contre la modification d’un arrêté du préfet du département de Saraya – situé dans la région de Kédougou – relatif au recrutement de la main-d’œuvre locale non qualifiée des sociétés minières.

Antoine Diome a présenté ses condoléances « les plus émues et les plus attristes » aux populations de Kédougou et au maire de Khossanto, lequel a perdu son frère dans les affrontements.

Le ministre de l’Intérieur présidait une réunion à Kédougou, à la suite des violents affrontements.

Ses collègues chargés des Mines et de la Géologie, Oumar Sarr, de la Bonne Gouvernance et de la Promotion des droits humains, Mamadou Saliou Sow, le maire de Kédougou et directeur général de la société nationale de transport Dakar Dem Dikk, Ousmane Sylla, ont pris part à la réunion en présence de la gouverneure de Kédougou, Mariama Traoré, du préfet de Saraya, Antoine Cyprien Mballo, des maires de Khossanto et de Sabodala.

M. Diome assure que les autorités administratives, à tous les échelons de l’État, sont « au service des populations ».

« Les élus territoriaux sont les représentants des populations. Ils sont appelés à […] travailler avec les autorités administratives pour trouver les meilleures solutions aux problèmes qui se posent à nos concitoyens », a souligné M. Diome.

Il a rendu visite aux blessés, qui sont internés à l’hôpital régional Amath-Dansokho de Kédougou.

Leave A Reply

Your email address will not be published.