google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

Accident de Kaffrine : 364 poches de sang pour la prise en charge des blessés

0 10

Le centre national de transfusion sanguine (CNTS) annonce avoir collecté trois cent soixante-quatre poches de sang auprès de donneurs volontaires pour la prise en charge des blessés de l’accident survenu dimanche à Sikilo, aux environs de Kaffrine (centre).

 

Pour venir en aide au centre régional de transfusion sanguine de l’hôpital régional Thierno Birahim Ndao de Kaffrine, des personnes ont volontairement donné de leur sang entre Kaffrine et Kaolack, pour la prise en charge des personnes admises aux urgences suite à cet accident qui a fait 39 morts et une centaine de blessés.

Selon une note d’information du centre national de transfusion sanguine, il a été ainsi collecté 294 poches à Kaffrine et 70 autres à Kaolack, lesquelles proches ont été acheminées « dans les conditions optimales » vers les structures de prise en charge de blessés.

Le centre national de transfusion sanguine annonce par la même occasion que ses services sont prêts à recevoir d’autres donneurs, lundi,  à partir de 8 heures, assurant que « toutes les dispositions seront prises pour un bon suivi des blessés ».

Le ministère de la Santé et de l’Action sociale a déclaré, dimanche, que tous les services d’urgence des hôpitaux sont « en situation d’alerte maximale » pour la prise en charges des urgences et besoins chirurgicaux relatifs à cet accident de la route.

Les autorités de ce ministère ont également annoncé « la mobilisation de chirurgiens-viscéraux, de chirurgiens orthopédistes, de médecins anesthésistes et réanimateurs » qui viendront de Kaolack, Diourbel et Dakar « pour appuyer les équipes locales ».

« La prise en charge sur le plan sanitaire est assurée et la prise en charge sur le plan pécuniaire sera aussi assurée par le ministère en charge de la solidarité nationale », a précisé le ministre du Développement communautaire, de la Solidarité nationale et de l’Equité sociale et territoriale, Samba Ndiobène Ka.

Ce dernier a souligné « la réaction rapide » de l’Etat, à travers notamment les autorités administratives qui, dit-il, « ont pris toutes les dispositions depuis hier pour apporter les premiers secours aux blessés ».

Il a signalé qu’un montant de 200 millions de francs CFA a été dégagé par le gouvernement pour « soulager » les familles des victimes.

Leave A Reply

Your email address will not be published.