google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

SENEGAL-INDUSTRIE-SANTE / Tivaouane : des médicaments d’une valeur de 12 millions CFA des ICS aux structures sanitaires riveraines

0 8

Les Industries chimiques du Sénégal (ICS) ont remis mardi à Mboro un lot de médicaments d’une valeur de 12 millions de FCFA aux structures sanitaires riveraines de ladite société, a constaté l’APS.

Ce lot de médicaments a été remis symboliquement, lors d’une cérémonie tenue à la mairie de Mboro, à des infirmiers chefs de poste (ICP), en présence notamment de représentants des comités de développement sanitaire et du maire de Mboro, Abdallah Tall.

Les postes et cases de santé bénéficiaires de ce lot, sont répartis entre la commune de Mbao (Dakar), où les ICS ont des installations et celles de Darou Khoudoss, Mboro, Méouane, Pire et Taïba Ndiaye, dans le département de Tivaouane.

Les Industries chimiques du Sénégal entendent, par ce geste, assurer la disponibilité de médicaments essentiels, surtout à l’approche de l’hivernage. Ce lot devrait aussi contribuer à améliorer les revenus des structures sanitaires locales, et ce faisant, à garantir une meilleure qualité de soins aux communautés bénéficiaires.

Le maire de Mboro, Abdallah Tall, a salué cet “acte de haute portée”. Il a invité les ICS, après l’appui qu’elles ont apporté aux nécessiteux pendant le Ramadan et ce présent don, à penser maintenant aux jeunes diplômés chômeurs de sa commune dans leurs actions relevant de la Responsabilité sociale d’entreprise (RSE).

Ibrahima Gaye, conseiller technique du directeur général des ICS, a fait état d’un “tournant dans les relations entre les Industries chimiques du Sénégal, la mairie et les populations”.

Il a rassuré qu’un programme couvrant les secteurs de la santé, de l’éducation et de l’appui aux jeunes, entre autres, est “dans le pipeline” des nouvelles autorités.

“Ce que nous donnons en eau dans la localité, peut entretenir 150.000 personnes”, a par ailleurs souligné le représentant des ICS, insistant sur la nécessité de “rationaliser” cette eau.

Selon lui, il est prévu de renforcer les capacités des jeunes entrepreneurs, pour leur faire profiter des opportunités offertes par la loi sur le contenu local, qui privilégie ceux qui entreprennent au niveau local.

“Nous n’avons pas plus 2.000 postes permanents aux ICS”, a relevé M. Gaye, qui considère qu’il s’agit d’une raison suffisante pour encourager les activités génératrices de revenus. L’entreprise compte proposer cette option aux jeunes demandeurs d’emploi, a-t-il annoncé.

Les Industries chimiques du Sénégal envisagent en outre de réfectionner le bloc administratif du collège de Darou Khoudoss, totalement endommagé lors des manifestations violentes faisant suite au verdict du procès entre l’opposant Ousmane Sonko et l’ex-masseuse Adji Sarr.

Elles prévoient également une dotation de 400 tables-bancs et la construction de 20 salles de classe dans les localités environnantes de ce fleuron industriel, productrice de phosphates et d’acide phosphorique.

Leave A Reply

Your email address will not be published.