google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

REVUE DE PRESSE : L’opposant Moussa Diop, la vedette des quotidiens

0 4

Les quotidiens évoquent la convocation et l’audition de l’avocat et opposant Moussa Diop par des enquêteurs de la Sûreté urbaine, après qu’il a cité les noms de Macky Sall et d’Aly Ngouille Ndiaye dans un présumé scandale d’exploitation minière.

Selon Me Diop, candidat à la candidature à l’élection présidentielle du 25 février prochain et ancien collaborateur du président de la République, le chef de l’Etat Macky Sall et l’ancien ministre des Mines Aly Ngouille Ndiaye ont signé un contrat d’exploitation d’une mine de diamant au Sénégal avec une compagnie minière.

Des proches de Macky Sall ont rejeté toute responsabilité du chef de l’État dans le contrat évoqué par l’opposant et ont nié l’existence d’une mine de diamant dans le pays.

Aly Ngouille Ndiaye aussi l’a démenti.

‘’Me Moussa Diop est entre les mains de la justice depuis hier’’, annonce Le Soleil.

Selon Sud Quotidien, les opposants Guy Marius Sagna et Aminata Touré réclament une enquête parlementaire sur le sujet.

C’est ‘’le temps des déballages’’, titre WalfQuotidien, qui explique : ‘’La présidentielle approche à grands pas […] Chaque jour, ce sont des poubelles qui sont renversées et des égouts éventrés pour mettre le maximum d’odeurs pestilentielles dans la campagne.’’

EnQuête affirme que ‘’Me Moussa Diop va devoir faire valoir les preuves qu’il dit détenir devant les autorités judiciaires’’.

Il fait le même constat que WalfQuotidien en notant qu’‘’une campagne de désinformation visant à décrédibiliser des acteurs politiques a manifestement cours au Sénégal depuis quelques mois’’.

L’Observateur, selon lequel l’avocat a été placé en garde à vue, estime que ‘’les accusations sont gravissimes et ne sortent pas de la bouche de n’importe qui’’.

‘’En homme de droit averti, Me Moussa Diop prendrait-il le risque de s’aventurer dans de fausses déclarations ?’’ se demande L’Observateur en rappelant qu’il a été collaborateur de Macky Sall, lequel l’avait nommé directeur général de la société nationale de transport Dakar Dem Dikk.

‘’Un pays, un scandale, un jour. Ce devrait être la devise politique de notre pays. Chaque jour qui vient charrie un scandale, qui vient chasser celui de la veille […] En attendant le scandale de demain’’, commente Le Quotidien.

Libération croit savoir ce que Me Moussa Diop a dit aux enquêteurs. Concernant ‘’les armes livrées à la présidence’’ de la République, ‘’il confirme ses propos’’ et ‘’assume tout ce qu’il a dit lors de la conférence de presse, sort les documents brandis devant les journalistes et dit protéger ses sources’’, lit-on dans Libération.

Les quotidiens se sont intéressés aussi au procès concernant l’opposant Ousmane Sonko et l’État du Sénégal.

Dans ce procès, les avocats de M. Sonko veulent emmener la justice à annuler sa radiation du fichier électoral.

‘’Son sacre ne fait pas l’ombre d’un doute’’

La Cour suprême a annulé et cassé la décision du tribunal de Ziguinchor (sud), lequel avait ordonné l’annulation de la radiation de l’opposant, candidat à l’élection présidentielle.

‘’La bataille judiciaire risque de se poursuivre au-delà des délais requis par la loi électorale pour le dépôt des candidatures et la validation de toute la paperasse nécessaire pour être aux normes prescrites par le législateur’’, écrit Kritik’.

L’As soutient que ‘’quel que soit le verdict, les chances du leader de l’ex-Pastef de participer à la prochaine élection présidentielle sont minimes, voire inexistantes’’.

L’Observateur parle d’‘’une audience d’espoir d’Ousmane Sonko’’.

‘’Si le tribunal infirme la décision du juge [du tribunal de Ziguinchor], nous irons en cassation’’, soutiennent des alliés politiques de M. Sonko.

Les CAF Awards, la célébration des meilleurs footballeurs de la Confédération africaine de football, ont été évoqués par les quotidiens.

‘’Lamine Camara, la consécration’’, titre Le Soleil en parlant du meilleur joueur de moins de 21 ans.

Il fait remarquer que ‘’le milieu de terrain sénégalais […] devance son compatriote Amara Diouf et le Marocain Abdessamad Ezzalzouli’’.

‘’Son sacre ne fait pas l’ombre d’un doute’’, note L’Observateur.

Le Sénégal, qui avait remporté de nombreux prix aux CAF Awards de l’année dernière, s’est contenté de la distinction remise à Camara et de la présence de Sadio Mané et de Kalidou Koulibaly dans le 11 type de la CAF, fait observer EnQuête.

Leave A Reply

Your email address will not be published.