Pour Brigitte Bardot, Nicolas Hulot est un « trouillard » qui ne « sert à rien

Pour Brigitte Bardot, Nicolas Hulot est un « trouillard » qui ne « sert à rien

Dans « Var Matin », Brigitte Bardot réclame la tête de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique, qui selon elle « ne sert à rien ».

Brigitte Bardot ne mâche pas ses mots. Dans une interview accordée depuis chez elle à « Var Matin« , celle qui consacre sa vie à la défense de la cause animale demande le départ du gouvernement de Nicolas Hulot, ministre de la Transition écologique. La raison de sa colère ? Le lancement d’une concertation publique « concernant plusieurs arrêtés liés aux quotas de chasse traditionnelle » qui ne devrait selon elle pas avoir lieu.

Pour Brigitte Bardot, Nicolas Hulot pourrait trancher seul de ces questions mais « agit comme s’il n’avait aucun pouvoir ». Remonté contre celui en qui elle avait pourtant confiance lors de sa nomination en tant que ministre, elle le qualifie désormais de « trouillard de première classe » qui « ne sert à rien ». Déçue notamment par le débat sur le glyphosate toujours autorisé en France ou encore par l’autorisation de l’abattage de « quarante loups », BB réclame donc la tête de Nicolas Hulot. « Tout ce qu’il fait est destructeur, déplore-t-elle. Ce type me fait peur car il est dangereux ». Elle lance un appel à Emmanuel Macron, qu’elle a rencontré fin juillet à l’Elysée pour parler de la cause animale : « Je lui conseille de changer de ministre lors du prochain remaniement ». Brigitte Bardot lui souffle même un nom à l’oreille, celui de Yannick Jadot, député européen écologiste. « Je le trouve très bien. Rien à voir avec Hulot qui est toujours ramolli du ramollo ! Avec lui il y a un loup au gouvernement », poursuit-elle encore.

Stéphane Travert lui aussi dans le viseur de BB

Et Nicolas Hulot n’est pas le seul à être dans le viseur de Brigitte Bardot. Stéphane Travert, ministre de l’Agriculture, n’a selon elle « aucun coeur ni sensibilité envers les animaux ». « Avec lui on n’arrivera à rien », assure-t-elle. En revanche, BB est plus tendre avec le président de la république. Se disant agréablement surprise d’avoir été invitée à l’Elysée alors qu’elle ne l’avait pas épargné, elle se rappelle être sortie « optimiste » de ce rendez-vous. « Contrairement à Nicolas Sarkozy, il ne m’a rien promis », confie-t-elle.

Lire aussi :Reçue par Macron, Bardot veut une France championne du monde de la condition animale

Elle indique même que la fille de Brigitte Macron serait en contact avec sa Fondation pour créer un sanctuaire pour éviter l’abattoir aux vieux chevaux. « Moi qui n’était pas une fervente de Macron, j’ai été très étonnée et très surprise de voir l’attention, le sérieux et la bonne disposition qu’il a eu envers nous », avait-elle déjà déclaré à l’AFP après sa rencontre avec le chef de l’Etat.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *