Informer juste notre devoir !!!

Les Menaces Contre La Démocratie S’invitent Sur Un de L’ANSTS.

0 6

A l’issue de la retraite qu’elle a organisée du 29 mars au 1er avril 2022, la Section Sciences Sociales et Humaines (SSSH) de l’Académie Nationale des Sciences et Techniques du Sénégal (ANSTS) a examiné et adopté un programme d’activités pour l’année 2023.

C’est ainsi qu’elle a retenu, entre autres activités, l’animation d’une conférence par le professeur Frederic WORMS sur le thème suivant : « Les menaces contre la démocratie ».

 

est un philosophe. Il enseigne la philosophie contemporaine à l’Ecole normale supérieure de Paris, dont il est devenu le Directeur depuis mars 2022. Il est aussi membre du Comité consultatif national d’éthique. Il est l’auteur de nombreux ouvrages dont, « Bergson ou Les deux sens de la vie » en 2004, « la Philosophie en France au xx ème siècle. Moments » en 2009, « Revivre. Eprouver nos blessures et nos ressources » en 2012, « Penser à quelqu’un » en 2014 et « Les maladies chroniques de la démocratie » en 2017.

Dans ce dernier ouvrage cité, le professeur WORMS envisage la démocratie d’abord comme une aspiration. De ce point de vue, selon lui, la violence intérieure serait la maladie originelle de la démocratie. Ensuite, comme institution, la démocratie serait sujette à des crises du fait du cynisme, du racisme et de l’ultralibéralisme. A un moment où on parle de plus en plus de convergence des modèles institutionnels, il est intéressant de se poser la question de savoir si les hypothèses du professeur WORMS sont vérifiables en Afrique.

Ce Samedi 14 janvier 2023, l’Académie des sciences a profité de la présence du professeur Warms pour échanger sur les menaces contre la démocratie et son évolution dans le monde, en fonction des contextes et des pays.

Dans son développement, il était question de montrer la variabilité des démocraties au niveau micro,mais aussi la différence qu’il y’a entre nos pays. En parlant pour certains participants dans la conférence de l’existence d’hommes forts et d’institutions fortes. Mais aussi de la pertinence souligné par le professeur Agrégé de Philosophie Souleymane Bachir Diagne qui est revenu sur l’importance de la distribution des finances au niveau climatique a l’exemple de la COP 2.

Il était aussi noté à cette conférence,la présence du général Pathé Seck ancien CEMGA et d’éminents universitaires comme Professeur Abdou Salam Sall.

Assane Diop

Leave A Reply

Your email address will not be published.