Le feu couve au sein de l’Ordre des médecins

à Faits divers Par

La grogne commence à monter au sein de l’Ordre des médecins du Sénégal. En effet, un groupe composé de Professeurs et de Docteurs ont signé une déclaration dans laquelle ils exigent le renforcement des normes de légalité, de bonne gouvernance, entre autres.

La situation qui prévaut au sein de l’Ordre des médecins du Sénégal préoccupent certains praticiens qui ont pris leur plume pour exiger des réformes : «La situation au sein de l’Ordre national des médecins du Sénégal, sans être alarmante, commence à devenir préoccupante. En effet, ses organes tardent à être renouvelés, malgré les rappels incessants des hauts fonctionnaires du ministère de la Santé et de l’Action sociale depuis bientôt un an», relate le journal «Les Echos » qui a parcouru le document.

Ce groupe composé des Professeurs Issa Wone, Aida Sylla ; des Docteurs Mohamed Lamine Ly et Cheikh Al Khalifa Aboubacar Cissé exhortent : «le président de l’Ordre à répondre le plus rapidement possible aux sommations des services du ministère de la Santé et de l’Action sociale en vue du renouvellement, dans les plus brefs délais, des organes de l’Ordre». 

A les en croire, «le moment est venu, pour cette noble institution qu’est l’Ordre national des médecins du Sénégal, de renforcer les normes de légalité et de bonne gouvernance, de raffermir les principes d’éthique et de déontologie et de promouvoir de saines relations de confraternité entre tous les médecins exerçant dans notre pays».

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*