google.com, pub-8963965987249346, DIRECT, f08c47fec0942fa0
Informer juste notre devoir !!!

La FOPITS demande à l’Etat une prorogation d’un an pour redresser le secteur de l’hôtellerie et du tourisme

0 15

Le chef de l’Etat avait accordé 50 milliards de francs Cfa au secteur du tourisme dans le cadre de son plan de relance. Les entreprises hotêlieres désirent encore résister, à l’instar du King Fahd Palace et d’autres hôtels plus petits, ont dû réduire leur personnel.

 

Mamadou Racine Sy,  parlant en son nom comme celui de tous ses collègues dans la même situation, a affirmé que «toutes les procédures de licenciement ont scrupuleusement respecté la loi», mais que, en ce qui le concerne, il a pris l’engagement de reprendre en priorité le personnel déflaté, quand la situation économique le permettra.

Ces allègements de personnel comme il les appelle, ont été justifiés par le fait que, pendant 6 mois, plusieurs entreprises du secteur du tourisme étaient obligées de s’endetter pour faire face à leurs charges de personnel. «Cela n’est pas concevable, mais nous l’avons fait, pour préserver les emplois. Mais en un moment, cela ne pouvait plus continuer, et nous avons été obligés d’arrêter.»

Le King Fahd a ainsi déflaté 76 employés aux dire de son employeur. «Cela ne s’est pas fait de gaieté de cœur, car on n’a jamais envie de priver une personne de son gagne-pain, mais c’est la survie de nos entreprises qui était en jeu», explique-t-il.

L’Etat a, il est vrai, accordé des exonérations fiscales aux hôteliers, jusqu’à la fin de l’année. Mais ils ont introduit une demande pour prolonger les exonérations jusqu’à la fin de 2023. Et surtout, ils insistent pour qu’elles prennent également en compte, les entreprises de location de véhicules, ainsi que les agences de voyage, tous inclus dans la même galère.

Un rappel important qui répond à la situation actuelle parce-que la fédération des organisations et industries touristiques du Sénégal Fopits dans le cadre de ses activités de mis au point et réforme est revenue sur le bilan de l’année 2022 et les engagements que l’état du Sénégal avait pris pour soutenir le secteur touristique et hôtelier qui tient tant à cœur le Président de la FOPITS Mr Mamadou Racine Sy qui dans le cadre d’une rencontre des acteurs du secteur pour faire le bilan à remercier l’État du Sénégal dirigé par le Président Macky Sall pour les efforts consentis,mais a tenu a precisé que sur les 50 Milliards prévisionnels, seul les 25 ont été déboursés.

En outre, le Président Sy à préciser que que l’inflation à augmenter, ce qui constitue une contrainte pour les entreprises, déslors Mr Sy à demander une prorogation d’un an pour un redressement du secteur. Sans compter, la question de l’équivalence qui a été soulignée, l’âge de la retraite, la facilitation du visa et enfin , la gestion de l’IPM (institut de prévoyance maladie).

 

Pour le Président Mamadou Racine Sy, les années précédentes ont été semées d’embûches,mais n’empêche, pour lui, le secteur hotelier et touristique est plus que debout pour relever les défis qui s’imposent.Cest pourquoi Mr Mamadou Racine Sy et Mr Serigne Mbaye et compagnie ont échangé à l’occasion sur, la situation des entreprises hotêlieres et touristiques du secteur sur l’état de financement du secteur par le crédit hotelier et touristique et les engagements de l’état (Mémorandum et pacte) et la question des équivalences.

Assane Diop

Leave A Reply

Your email address will not be published.