Google pourrait bientôt remplacer votre ophtalmologue

Google pourrait bientôt remplacer votre ophtalmologue

DeepMind, l’entreprise spécialisée dans l’intelligence artificielle rachetée par Google, a mis au point une technologie capable de diagnostiquer une maladie oculaires en quelques secondes à partir de scans rétiniens en 3D.

L’intelligence artificielle peut-elle fournir un diagnostic plus précis qu’un médecin? DeepMind, l’entreprise spécialisée dans l’IA et rachetée par Google en 2014, a dévoilé lundi les résultats d’une recherche menée avec le Moorfields Eye Hospital, un centre renommé pour le traitement des affections oculaires à Londres.

Ce document, repéré par Business Insider, révèle que l’intelligence artificielle peut détecter plus de 50 maladies oculaires parmi les plus communes au sein de la population anglaise, uniquement en analysant des scans rétiniens en 3D.

Scan
DeepMind – Analyse des scans en 3D

Trier les scans en fonction de l’urgence

L’IA peut faire les mêmes diagnostics qu’un professionnel de santé mais elle réduit le temps d’analyse à quelques secondes seulement. Les scans rétiniens sont difficiles à interpréter pour les humains. Multiplié par le nombre de documents à traiter chaque jour, les délais d’examen s’étirent. Problème: certaines maladies nécessitent un traitement d’urgence pour éviter tout risque de cécité. Avoir recours à l’intelligence artificielle peut permettre de prendre en charge les patients plus rapidement et peut-être leur sauver la vue.

Scanner
DeepMind – Scanner la rétine en 3D

Sur ce point, la technologie de DeepMind est très performante car elle peut trier les dossiers en fonction de l’urgence. Les médecins ont ensuite accès à une liste des patients ayant besoin d’un traitement rapide. DeepMind précise que la technologie est applicable sur différents types de scanners oculaires et pas seulement à celui sur lequel elle a été entraînée.

« Cela peut sembler sans importance, mais cela signifie que la technologie pourrait être appliquée dans le monde entier avec une relative facilité, augmentant massivement le nombre de patients susceptibles d’en bénéficier », explique Mustafa Suleyman, co-fondateur de DeepMind.

Mustafa Suleyman ajoute que les scans oculaires sont complètement anonymisés. Il est impossible de savoir qui se cache derrière le scanner. En 2016, DeepMind a fait l’objet de critiques car il disposait d’un accès aux données de santé d’environ 1,6 million de patients, grâce à un partenariat noué avec le Royal Free London NHS Trust, un conglomérat chargé de la gestion de plusieurs hôpitaux publics londoniens. 


About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *