Informer juste notre devoir !!!

Air Sénégal : Micmacs autour de la suspension des vols vers l’Afrique centrale

0 7

Récemment, Air Sénégal a annoncé la fermeture de la ligne Dakar-Cotonou-Douala-Libreville-Dakar. La décision a créé la surprise tant ces vols sont considérés comme les plus fréquentés après ceux de Dakar-Paris-Dakar.

Quelques chiffres permettent de comprendre les réserves exprimées après l’annonce de cette décision de la nouvelle direction d’Air Sénégal. Depuis l’ouverture de la ligne, en mars 2021, 172 000 passagers ont été transportés pour 289 vols. Ce qui équivaut à un taux de remplissage moyen de 80%. En outre grâce à cette ligne, Air Sénégal détenait 65% de part de marché sur Douala.

Au sein de l’entreprise, cette décision suscite des grognes, selon plusieurs sources au sein de la boîte. Ceux-ci, cadres d’Air Sénégal, dénoncent une “décision prise en catimini entre 3 personnes sans tenir compte des orientations du Conseil d’Administration qui avait validé ce projet en janvier 2021”.

Allant plus loin, nos interlocuteurs accusent l’actuel staff de la boîte de miner la compagnie au profit de Air Côte d’Ivoire et Air France : “Contre toute attente et malgré les performances de cette ligne avec près de 172,000 passagers transportés depuis l’ouverture, sa fermeture est signée par le nouveau DG, sous des faux prétextes de non rentabilité. Alors la vraie cause des problèmes financiers est voilée dans l’immobilisation prolongée des vieux avions négociés par Jérôme Maillet en 2019. La vraie motivation, c’est de stopper le développement du fleuron Sénégalais au profit de Air Côte d’Ivoir et de son partenaire Air France”.

Cible de leur courroux, Jérôme Maillet qui a rejoint à nouveau la société en tant que directeur de la stratégie après l’avoir quittée à la fin de 2020. “L’artisan en chef de cette  imposture n’est autre que Jérôme Maillet, qui était à Abidjan le lundi 17 octobre pour négocier le codeshare avec Air Côte d’Ivoire, et pour quel intérêt, s’interrogent-ils ? La compagnie Ivoirienne vient de publier l’augmentation de fréquences vers l’Afrique Centrale avec Libreville qui passe à 7 vols par semaines 3 vols via Cotonou 4 vols via ACC avec la 5ème liberté. Nous comprenons mieux pourquoi la réouverture de la ligne Dakar – Accra  a aussi été suspendue”.

Nos sources révèlent, par ailleurs, que les coûts des billets vers l’Afrique Centrale flambent avec la sortie d’Air Sénégal. Le tarif moyen est passé de 500,000 FCFA à plus de 800,000 FCFA, voilà le sort qui est réservé à la diaspora sénégalaise au moment même où le Chef de l’Etat Macky Sall tient des réunions au Palais de la République pour sur la vie chère.

Leave A Reply

Your email address will not be published.