Informer juste notre devoir !!!

Affaire des 78 millions: Toute la vérité sur l’affaire Baye Ciss

0 0

L’homme d’affaire Baye Ciss fait face à la presse ce mardi, pour apporter sa part de vérité sur une supposée affaire de escroquerie dans lequel est cité. En effet, le milliardaire est poursuivi par la société Gret Neck Computer qui lui réclame une dette de 78 millions de F CFA.  Selon lui, ce sont des mensonges avec des gens tapis dans l’ombre.

Baye Ciss se lave à grande eau. Pour lui, cette affaire remonte  il y a 22 ans.  « Je refuse le chantage et je précise que tous les ans, on publie un article sur cette affaire. Ce sont des attaques qui visent à nuire à mon image », ironise-t-il. A l’en croire, depuis des années, il excelle dans le développement.  « Je suis dans l’investissement depuis des années. Personne ne peut aujourd’hui ternir mon image car d’aucuns pensent pouvoir m’atteindre. Chose impossible. Je connais ces gens-là  tapis dans l’ombre et qui veulent m’éliminer. Je vais tous les  éliminer car ce sont des politiciens véreux sans vergogne. Nous ne descendrons jamais dans des caniveaux. Il faut aller à Kaolack car tous les investissements portent le nom de Baye Ciss.

Si on parle de l’émergence de cette ville,  c’est grâce à moi.  Des gens qui ne savent ni lire ni écrire et qui cherchent à salir mon nom, cela ne passera pas. Ils veulent juste récupérer la mairie de Kaolack », crie l’homme d’affaire. Revenant sur son parcours avec autant d’investissements à travers le monde, Baye Ciss dit ne point se soucier de ces « énergumènes » qui tentent de lui barrer la route.  B. Ciss s’est insurgé contre ses comploteurs. « Ils (Ndlr : ses accusateurs) ont choisi une certaine presse qui a décidé de mettre cette affaire  à la Une avant de l’élargir pour faire du tapage médiatique. Mais pourquoi autant de bruit ? », se désole-t-il. A ce titre, il rassure ses proches du fait qu’il  va répondre à chaque fois qu’il sera convoqué par la justice. « Il y’a une volonté de nuire qui est la et que le gens doivent comprendre. Pour une fois un noble citoyen investi des milliards pour mettre Kaolack sur les rampes de l’émergence.

Au même moment d’autres sont dans des scandales fonciers. La mairie de Kaolack ne m’empêche pas de dormir. Nos investissements dans cette ville dépassent de loin le budget de  la mairie. Nous avons décidé de porter le budget à 10 milliards », rassure Baye Ciss. Très remonté contre ses détracteurs, l’homme d’affaire ne compte point céder. Pour lui, « au lieu d’accompagner les investisseurs pour un secteur privé fort, des politiciens qui vivent de l’argent du contribuable et qui récupèrent des marchés font le sale boulot. »

« Apporter une plus-value au développement ma ville »

Outre ces quelques diatribes à l’endroit de ses détracteurs, Baye Ciss veut faire de Kaolack une ville économiquement forte. Brandissant un livre qu’il a écrit avec ses proches de même qu’une affiche du « Club du Commonwealth et du Golf »,  des hommes d’affaire basés à Londres dont il est le seul africain d’ailleurs. «Il faut une vision claire pour que Kaolack décolle.  On ne peut arrêter la  mer avec ses bras ni avec des mensonges et de la calomnies. C’est impossible ! Que les gens se réveillent. Je ne suis en rien impliqué dans aucune magouille. Je vous assure, qu’expertisés, nous sommes à 10 milliards de Fcfa sur fonds propre d’investissement au mois de mars dernier », affirme Baye Ciss.

Cette conférence de presse a été une occasion pour lui d’avertir ses accusateurs à mettre un terme à leurs agissements. « Je ne vais plus accepter d’être calomnié. J’ai déjà averti mes avocats. Sur le terrain politique, je sais ce qu’il faut faire. Je sais que je dérange, mais que ces gens-là sachent qu’ils seront chassés de la ville.  Je n’ai pas besoin d’être ministre ni maire. Mais il faut que cette ville décolle et que les gens analysent. Pourquoi déstabiliser d’honnêtes citoyens ? Les mensonges, ça suffit car nous serons intransigeants », met-il en garde.

« Aucun immeuble, aucun bien de Baye Ciss n’a fait l’objet de saisi »

« Comment comprendre que cette affaire  qui a eu comme effet « un non-lieu » peut encore exister au Sénégal ? Le tribunal a rendu  son verdict en date du 25 juin par le biais du 1ier cabinet du Doyen des juges. Il y a de cela 20 ans », a rappelé l’un ses avocats face à la presse. Pour ce dernier, Baye Ciss est un homme d’affaire. « Toutes les procédures ont été introduites en contestant que nous devons un montant à la société américaines. Elles sont en cours car les procédures sont civiles et commerciales. Les contestations sont en train d’être vidées. Aucun immeuble aucun bien de Baye Ciss n’a fait l’objet de saisi », précise l’un des avocats.

Celui-ci met au défi les accusateurs de son client d’apporter des preuves.

Leave A Reply

Your email address will not be published.