Après le rejet des parrainages de son candidat, par le Conseil constitutionnel, le Coordonnateur de ‘’Bokk Guis-Guis’’, Parti de Pape Diop, à Touba, a déversé, hier sa colère  sur les 7 Sages et le Président Macky Sall, lors d’une conférence de presse.

Jouant à se faire peur, le responsable politique, déçu par le sort réservé à son mentor qui n’assistera pas au soleil électoral, de marteler que le Sénégal n’est pas à l’abri d’une insurrection.Connu pour ses révélations fracassantes, le député Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly a mis, hier, lors d’une conférence de presse à Touba, les points sur les ‘’i’’ pour fustiger ce qu’il appelle les dérives des tenants du Pouvoir. Ainsi, le responsable de ‘’Book Guiss-Guiss’’ dans ladite Ville sainte a tiré sur tout ce qui se bouge, en reprochant au patron de l’Alliance pour la République (Apr) d’avoir orchestré le plan de liquidation de son candidat.En effet, selon Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly, Macky Sall manipule les membres du Conseil constitutionnel. « Les 7sages ont recalé la candidature de Pape Diop sur des motifs injustifiables, parce que personne ne peut dire qu’il n’a pas récolté le nombre de parrains demandé.Mais on lui a fait savoir que vous aviez des doublons et des parrains non-inscrits sur le fichier électoral. Alors que nous avons des preuves que c’est le contraire, c’est pour cela qu’on a déposé un recours. En effet, je voulais dire au peuple que c’est Macky Sall, qui veut choisir ses adversaires. Et son Premier ministre a avoué qu’il y’aura moins de 5 candidats en face d’eux».Parlant toujours du rejet des parrainages de son candidat, Bara Dolly Junior s’est attaqué aux Sept Sages du Conseil en des termes que SourceA ne saurait restituer, par respect à l’Institution judiciaire.

«Les candidatures des 2K seront rejetées par Macky Sall »

Très frustré, le Coordonnateur de ‘’Book Guiss-Guiss’’ à Touba a appelé ses amis opposants au boycott du prochain scrutin, tout en déplorant leur indifférence face aux dérives des républicains.

«Je lance un appel aux 26 candidats pour boycotter la Présidentielle, en vue de mener la bataille dans la rue contre le candidat de Benno Bokk Yakaar. Soit, tous les candidats passent, soit tous les leaders doivent imiter l’acte de Macky Sall en 2011. A cet effet, les candidats doivent sortir en premier en vue de montrer la voie au peuple. Sur les 7 candidats validés, deux seront écartés de la Présidentielle par Macky Sall. C’est le cas de Khalifa Sall et de Karim Wade. Ainsi, tout candidat, qui rejoint le Pouvoir, trahira le peuple», a averti le chef religieux-politicien.

Interpellé sur la situation politique très tendue à l’approche des élections, le député Cheikh Abdou Mbacké Bara Dolly a prédit le pire et interpelle les chefs religieux et l’Armée.

«Il est tant que les chefs religieux raisonnent Macky Sall, parce qu’il veut brûler le Sénégal et aller ensuite se réfugier à Dubaï, où il a déjà sa maison. En plus, je lance un appel à notre Armée très républicaine de se ranger aux côtés du peuple, parce que c’est un dictateur qui nous gouverne.

Dans un style qui lui est propre, il ajoute : «une insurrection est inévitable, parce que le Sénégal n’appartient pas au Président Sall et il le saura».

Mor Mbaye Cissé, correspondant à TOUBA (Actusen.sn)