VIDEO – Ouverture permanence AJPADS à Mbacke: DIOP Decroix dénonce le manque de vision du président SALL

VIDEO – Ouverture permanence AJPADS à Mbacke: DIOP Decroix dénonce le manque de vision du président SALL

Aller vers un changement des mentalités et à une minutieuse sélection des leaders politiques Sénégalais chargés de conduire les destinées de ce pays, voilà ce à quoi a appelé Mamadou Diop Decroix, ce vendredi à Mbacké-Mouride. Le leader politique de And-Jëf, dans l’agglomération de Touba et Mbacké depuis dimanche, présidait un meeting  pour dit-il, ouvrir sa nouvelle permanence politique et s’entretenir avec les populations sur un programme alternatif  ‘Geum Sa Bopp’ pour changer le Sénégal. C’est un document, précise Decroix,   élaboré depuis 5 ans et qui met l’accent sur la question du comment.  » Si vous écoutez certains leaders, vous verrez que les diagnostics se recoupent sur ce qui ne va pas. Même sur les solutions, les perspectives, on constate des convergences dans la plupart des cas. Nous pensons de notre côté comment mettre en œuvre les approches. Nous mettons l’accent sur la transformation des mentalités. Si nous ne changeons pas  note façon de voir, ce sera très difficile d’atteindre nos objectifs. Vous ne pouvez pas avoir des leaders qui mentent, qui volent, qui sont corrompus, qui n’ont pas le sens du patriotisme et changer le Sénégal.  »

Parlant du régime Sall, Mamadou Diop Decroix dira que le degré de gravité des problèmes se mesure au degré d’acuité de la corruption qui gangrène l’architecture administrative et   l’armature politique du pays et ce,  à des niveaux insoupçonnés. Decroix de souhaiter que la manière de faire de la politique au Sénégal soit complètement révolutionnée et qu’elle soit référée à la morale religieuse. Interpellé sur la prochaine Présidentielle, il fournit un réquisitoire sans complaisance.  »Les fondamentaux qui ont permis des élections démocratiques et pacifiques depuis 1993 sont en train de fondre comme neige au soleil sous les coups de boutoir du système Macky Sall. Aujourd’hui, on n’a plus de volonté consensuelle et les règles ne sont plus consensuelles. C’est le pouvoir en place qui a défini ses propres règles en l’absence de l’opposition significative.  »

Certain de la victoire de l’opposition en 2019, Decroix invitera les futurs dirigeants ( son camp à lui) à faire renaître l’espoir chez les jeunes qui ne croient plus à leurs autorités et aux institutions de leur pays.

Au plan économique, Mamadou Diop Decroix servira une plaidoirie en faveur des paysans et de l’agriculture. Pour lui,  » l’agriculture doit être la priorité au Sénégal. La part du budget réservée à l’agriculture est très en deçà des indications internationales qui préconisent que les pays Africains allouent 15% de leur budget à l’agriculture.  »

 

Dakaractu

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *