Mexique: Au moins 19 morts dans l’explosion d’un entrepôt de feux d’artifice

Mexique: Au moins 19 morts dans l’explosion d’un entrepôt de feux d’artifice

Tultepec encore endeuillée. Au moins 19 personnes ont été tuées jeudi par plusieurs explosions survenues dans des entrepôts de feux d’artifice dans cette ville au nord de Mexico, près de la moitié des victimes étant des sauveteurs pris au piège. Cette ville, réputée pour ses engins pyrotechniques artisanaux et qui compte le plus grand marché de feux d’artifice du pays, a déjà été endeuillée par plusieurs accidents similaires, le plus meurtrier en 2016 ayant fait 42 morts.

La première explosion a eu lieu vers 09H30. Au moment où la police et les pompiers arrivaient sur les lieux et commençaient à prendre en charge les victimes, le feu s’est propagé à d’autres entrepôts provoquant de nouvelles explosions.

Des accidents fréquents

« Nous sommes profondément désolés pour la mort de ceux qui ont été tués ce matin à (…) Tultepec, y compris nos pompiers et nos collègues policiers qui ont perdu leur vie en en sauvant beaucoup d’autres », a déclaré la Croix-Rouge de l’Etat de Mexico, où se trouve Tultepec, dans un tweet. Au moins 19 personnes ont été tuées, dont un mineur, et 40 blessées, a annoncé le ministre de l’Intérieur de l’Etat, Alejandro Ozuna.

Les accidents liés à l’industrie pyrotechnique sont fréquents au Mexique et notamment à Tultepec, où sont fabriqués les feux d’artifice utilisés traditionnellement par les Mexicains pour célébrer les jours sacrés. Une explosion spectaculaire dans le grand marché de feux d’artifice y avait fait 42 morts et 70 blessés en décembre 2016. Une fusée avait explosé entraînant des réactions en chaîne. Le marché, alors bondé avant les fêtes de Noël et du Nouvel an, avait été transformé en champ de ruines. Plus récemment, le 6 juin, une explosion a encore fait sept morts dans la ville.

« Les gens ici veulent continuer à fabriquer des feux d’artifice. C’est leur tradition », a déclaré à l’AFP un officier de police, sous couvert d’anonymat. « Mais ils ne mesurent pas les conséquences de ces tragédies. C’est rageant parce que nos collègues pompiers (…) finissent par perdre leur vie en sauvant ces gens ».

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *