La plus longue éclipse lunaire du siècle aura lieu dans la nuit du 27 juillet

à Science & Technologie Par

DANS LA NUIT DU 27 AU 28 JUILLET PROCHAIN SE PRODUIRA UNE ÉCLIPSE TOTALE DE LUNE. L’ÉVÉNEMENT SERA LE PLUS LONG DU SIÈCLE ET S’ACCOMPAGNERA D’UN AUTRE PHÉNOMÈNE: L’APPARITION D’UNE « LUNE ROUSSE ».

Le Soleil a rendez-vous avec la Lune. Et cette rencontre se tiendra dans un peu plus de trois semaines. Si le ciel est dégagé, une éclipse totale de Lune sera particulièrement bien visible en Europe, notamment en France, dans la nuit du 27 au 28 juillet prochain. Un phénomène astronomique particulièrement rare: il s’agira de la plus longue éclipse lunaire du siècle, d’une durée de 103 minutes au total.

UNE « LUNE ROUSSE » À 22H20

Pour qu’une éclipse totale de Lune ait lieu, il faut que le Soleil, la Terre et la Lune soient parfaitement alignés, la Lune passant alors dans l’ombre de la troisième planète du système solaire. Celle du 27 juillet devrait débuter dans la soirée peu après 19h et s’achever dans la nuit aux alentours de 1h30. Et il sera exactement 22h20 quand le satellite de la Terre s’alignera au centre de l’ombre de la planète bleue.

La Lune prendra alors une teinte cuivrée. Ce phénomène de « Lune rousse », également appelé « Lune de sang », s’explique par le fait que la lumière du soleil qui traverse l’atmosphère terrestre est réfléchie à l’exception des rayons rouges. Un phénomène qui peut également se produire « en dehors des périodes d’éclipse, lorsque la Lune se situe en position basse par rapport à l’horizon », indique Maxisciences

L’éclipse totale et le phénomène de « Lune rousse » devraient ainsi pouvoir être observés 1 heure et 43 minutes. Elle sera également visible en Afrique de l’Est, en Asie centrale et en Australie.

PROCHAIN RENDEZ-VOUS LE 21 JANVIER 2019

Ce n’est pas la première éclipse de Lune de 2018. Comme le précise Sud Ouest, chaque année, il se produit en moyenne une ou deux éclipses lunaires. La dernière, une « super Lune bleue de sang », remonte au 31 janvier dernier. Cette éclipse lunaire totale avait offert un spectacle particulièrement rare.

Si elle a été appelée « bleue », ce n’était pas pour sa couleur mais parce qu’il s’agissait de la deuxième pleine Lune du mois, « bleue » faisant référence à la rareté du phénomène qui survient en moyenne tous les deux ans et demi. Un spectacle qui a pu être observé depuis l’Amérique du Nord, la Russie, l’Asie et l’océan Pacifique.

Le prochain rendez-vous entre le Soleil et la Lune aura ensuite lieu le 21 janvier 2019 pour une éclipse totale qui sera visible en Amérique du Nord. Le phénomène pourra également être observé en Europe mais pas de manière aussi spectaculaire que celui qui vous attend à la fin du mois de juillet.

 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*