La NASA réduit le bruit des atterrissages

à Science & Technologie Par

La NASA multiplie les innovations et les avancées majeures pour explorer plus facilement l’espace, mais l’agence spatiale américaine a aussi quelques idées pour améliorer le sort de ceux qui restent sur le plancher des vaches.

L’organisation a ainsi mis au point de nouveaux composants qui permettent de réduire significativement le bruit des avions. Et on ne parle pas d’abaisser marginalement le vacarme des coucous, non : la NASA est parvenue à diminuer le boucan des avions de 70% quand ils atterrissent. Les aéroports deviendraient moins bruyants, au grand bonheur des riverains.

Des avions plus silencieux

On sait que le bruit est un sujet de première importance lorsqu’il est question d’installer un aéroport quelque part, ou de l’agrandir. Les résidents qui habitent non loin des lieux choisis craignent pour leur qualité de vie, qui passe par un confort auditif.

Les scientifiques de la NASA basés à Langley, en Virginie, ont testé avec succès leurs inventions et leurs idées pour réduire le bruit lors des atterrissages. Ces innovations ont été installées sur un jet Gulfstream III, notamment le carénage du train d’atterrissage permettant à l’air de circuler. Autre expérimentation : un espace de conception flexible entre les ailette et les volets, lorsque ces derniers se déploient.

Tout cela permet à l’avion d’atterrir dans une plus grande discrétion. Il reste bien sûr à voir si ces nouvelles technologies seront exploitées dans les avions commerciaux. Cependant, on peut penser qu’avec l’expansion du trafic aérien qui génère une pression de plus en plus forte sur les aéroports, les industriels et les autorités voudront s’assurer que les résidents accepteront de voir pousser les pistes d’atterrissage près de chez eux. Et quoi de mieux pour ce faire que de leur promettre des avions moins bruyants.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

*

SIMILAIRE(S) Science & Technologie

++ TOP