Difficile pour les Africains d’aller dans un autre pays africain

Difficile pour les Africains d’aller dans un autre pays africain

Les autres pays du monde semblent plus accessibles aux africains que les pays africains !

Aliko Dangote, l’homme le plus riche d’Afrique, a déclaré qu’il avait besoin de 38 visas pour voyager sur le continent avec son passeport nigérian. De nombreux ressortissants européens, quant à eux, entrent dans la plupart des pays africains sans visa.

Les pays africains étaient censés supprimer l’obligation de visa pour tous les citoyens africains d’ici 2018…mais…

Il s’agissait d’un élément clé de la « vision et de la feuille de route pour les 50 prochaines années  » de l’Union africaine (UA) qui a été adoptée par tous les États membres en 2013.

Mais à ce jour, les Seychelles sont le seul pays où l’exemption de visa est ouverte à tous les Africains – ainsi qu’aux citoyens de chaque pays – comme cela a toujours été le cas.

Un rapport récent de l’UA a révélé que les Africains peuvent voyager sans visa dans seulement 22% des autres pays africains.

Il s’agit d’un sujet sensible, qui provoque des attitudes xénophobes dans certains des pays les plus riches d’Afrique, bien que les décideurs politiques du Cap au Caire ont insisté sur le fait que la libre circulation des personnes est essentielle à la transformation économique du continent.

« Nos dirigeants semblent faire des pieds et des mains pour préserver et protéger les frontières coloniales », déclare Katchie Nzama, blogueuse sud-africaine qui a visité 35 des 55 pays africains.

L’UA peut vouloir un continent sans frontières où ses 1,2 milliard d’habitants peuvent circuler librement entre les nations, comme l’Union européenne, mais il semble que les obstacles ne manquent pas.

Qu’il s’agisse de fonctionnaires de l’immigration au Burkina Faso qui demandent arbitrairement 200 dollars US (155 livres sterling) pour un visa à l’arrivée, ou de la Tanzanie qui arrête et expulse d’autres Africains de l’Est qui entrent illégalement, ou de la Tunisie qui refuse des visas aux passagers africains bloqués après un vol annulé, le voyage intra-africain est plein de suspicion.

Deux poids, deux mesures ?
L’Afrique du Sud semble être le représentant le plus visible de la politique de deux poids deux mesures du continent en matière de visas, restant largement fermée aux autres Africains mais plus accueillante pour le reste du monde.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *