Affaire Omar Watt : interdit de marcher, Guy Marius Sagna et Cie accusent Macky et le procureur de la République

Affaire Omar Watt : interdit de marcher, Guy Marius Sagna et Cie accusent Macky et le procureur de la République

Le collectif pour la justice et contre les violences policières ne compte pas lâcher le morceau. Interdit à nouveau de marcher par le préfet de Dakar, ils ont fait face à la presse pour dénoncer la gestion du dossier d’Omar Watt, plongé dans le coma après une altercation avec des militaires français.

Le préfet de Dakar a interdit pour la troisième fois la marche du Collectif pour la justice et contre les violences policières. «Une honte pour le pays», selon Guy Marius Sagna et Cie. Ils accusent le chef de l’Etat et le procureur de la République d’être derrières ces interdictions.

« Nous pensons que ces interdictions renforcent plus les citoyens de ce pays. Qui se disaient déjà, devant l’affaire Omar Watt, est-ce que cette affaire irait jusqu’au bout? Aujourd’hui beaucoup de citoyens Sénégalais se posent des questions:  est ce que la justice Sénégalaise ira jusqu’au bout ? », s’interroge Guy Marius Sagna.

«Mieux dit-il, la justice sénégalaise qui, rappelons le, est aux ordres de notre président de la République qui est allez jusqu’à Paris pour dire je suis Charli et qui, à trois reprises, empêche les citoyens de ce pays de manifester et de dire : nous sommes Omar Watt, nous sommes Seck Ndiaye, nous sommes Pape Sarr, nous sommes Elimane Touré, nous sommes Falou Sène ».

Le collectif compte poursuivre son combat jusqu’à obtenir gain de cause. Il a aussi interpelé le procureur de la République à délivrer le procès-verbal de constat à la famille pour pouvoir déposer une plainte.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *