Affaire Karim Wade: Aly Ngouille Ndiaye brandit l’impersonnalité de la loi

Affaire Karim Wade: Aly Ngouille Ndiaye brandit l’impersonnalité de la loi

Le rejet de l’inscription de Karim Wade sur les listes électorales n’est pas un cas isolé.

A en croire Aly Ngouille Ndiaye, près de 5000 Sénégalais ont été rejetés des listes pour avoir été condamnés pour divers délits qu’ils ont commis.

Acculé par l’opposition, notamment le Parti démocratique sénégalais qui l’accuse d’être le bras armé du président Macky Sall pour écarter Karim Wade de la liste des potentiels adversaires à la présidentielle, le ministre de l’Intérieur a répondu: « Nous ne faisons pas des lois pour des personnes physiques, pour des individus fussent-ils fils d’anciens présidents.

Les lois sont applicables pour tout le monde. » Une réponse aussi valable pour l’ordre reçu des services de police des frontières d’exécuter une contrainte au maximum sur Karim Wade et ses acolytes, comme nous l’écrivions ce mardi au cas où ces derniers fouleraient le territoire sénégalais.

Le premier flic du pays soutient que la police des airs et des frontières reçoit beaucoup de notifications de ce genre concernant des citoyens et, si le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade est dans ce cas, la loi lui sera appliquée dans toute sa rigueur.

About The Author

Related posts

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *